Saturday, June 30, 2012

A Scathing View of the Populace

Ernest Renan in his volume Les Apotres (Paris 1866, page 219) has this to say of the character of the Antiochians:

Antioche, au bout de trois siècles et demi d'existence, se trouva un des points du monde où la race était le plus mêlée. L'avilissement des âmes y était effroyable. Le propre de ces foyers de putréfaction morale, c'est d'amener toutes les races au même niveau. L'ignominie de certaines villes levantines, dominées par l'esprit d'intrigue, livrées tout entières aux basses et subtiles pensées, peut à peine nous donner une idée du degré de corruption où arriva l'espèce humaine à Antioche. C'était un ramas inouï de bateleurs, de charlatans, de mimes, de magiciens, de thaumaturges, de sorciers, de prêtres imposteurs; une ville de courses, de jeux, de danses, de processions, de fêtes, de bacchanales; un luxe effréné, toutes les folies de l'Orient, les superstitions les plus malsaines, le fanatisme de l'orgie. Tour à tour serviles et ingrats, lâches et insolents, les Antiochéniens étaient le modèle accompli de ces foules vouées au césarisme, sans patrie, sans nationalité, sans honneur de famille, sans nom à garder. Le grand Corso qui traversait la ville était comme un théâtre où roulaient tout le jour les flots d'une population futile, légère, changeante, émeutière6, parfois spirituelle, occupée de chansons, de parodies, de plaisanteries, d'impertinences de toute espèce. La ville était fort lettrée, mais d'une pure littérature de rhéteurs. Les spectacles étaient étranges; il y eut des jeux où l'on vit des chœurs de jeunes filles nues prendre part à tous les exercices avec un simple bandeau; à la fête de la Maïouma, des troupes de courtisanes nageaient en public dans des bassins remplis d'une eau limpide. C'était comme un enivrement, comme un songe de Sardanapale, où se déroulaient pêle-mêle toutes les voluptés, toutes les débauches, n'excluant pas certaines délicatesses. Ce fleuve de boue qui, sortant par l'embouchure de l'Oronte, venait inonder Rome, avait là sa source principale. »

3 comments:

antioch.antioch@gmail.com said...

Very impressive information related to Antioch. Can you also post a comparison map of ancient Antioch and the map of the current city called "Antakya". The current local management of the city has little interest in preserving or recovering the ancient Antioch even though there are recent new discovery of mosaics here and there. Somebody who knows more about the ancient city should inform the international organisations or interested academic institutions about the activities of the current local and may be the central management. I would appreciate if you could inform me about the international organisations that i could get in touch with to help preservation or recovery of the ancient antioch. My email is antioch.antioch@gmail.com. Thank you.

anna Sonata said...

Nice article, thanks for the information.
Anna @ sewa mobil jakarta

giorgi said...

s'il vous plaît visitez mon site c'est très intéressant jeux de decoration